El Bechir s'en va-t-en-guerre

Publié le par soutan

" La CPI, son procureur, ses membres et ceux qui les soutiennent, se trouvent sous mes pieds.." a lancé le Président soudanais, lors de sa sortie au Darfour, devant une foule gigantesque de Darfouris!



Photo:
statue d'un roi nubien (Soudan)

Il est tout à fait approprié qu’en réponse à la décision outrageuse de la Cour pénale internationale (Voir article) de lancer un mandat d’arrêt contre lui, le président soudanais Omar el-Béchir ait choisi de porter sa riposte contre l’Empire britannique et ses pratiques coloniales dans le monde.

Devant des dizaines de milliers de manifestants venus le soutenir lors de la manifestation monstre qui eut lieu à Khartoum, le président soudanais a rappelé la lutte menée par son pays contre les colonisateurs britanniques au 19ème et au 20ème siècle, situant l’offensive de la CPI dans ce contexte.

Omar el-Béchir a pris un malin plaisir à rappeler comment les soudanais avaient jugé et puni l’Empire britannique pour ses crimes contre la population chinoise et d’autres peuples asiatiques et africains, en exécutant le gouverneur britannique Charles Gordon Pasha, au Palais présidentiel de Khartoum, en 1885. El-Béchir a rappelé que Gordon Pasha, connu comme « Gordon le chinois », était célèbre pour les tortures qu’il a infligées et les campagnes d’extermination qu’il a menées contre les populations asiatiques.

Les Britanniques n’ont jamais pardonné au peuple soudanais l’exécution de Gordon et ont riposté à l’époque en durcissant leur lutte armée, a dit Béchir, énumérant les nombreuses batailles que le peuple soudanais a du mener à travers le pays pour repousser l’assaillant britannique.

L’action de la CPI est la suite de cette politique, a dit en somme el-Béchir. Ils veulent soumettre l’Afrique, arrêter son développement économique et piller ses richesses naturelles.

Ceux qui aujourd’hui se permettent de « juger » l’Afrique, sont les mêmes qui ont perpétré des crimes tels l’esclavage en Afrique, ou l’attaque américaine contre Hiroshima et Nagasaki, la guerre du Vietnam, les invasions contre l’Afghanistan et l’Irak, et la guerre israélienne contre le Liban et Gaza, qui constituent toutes des crimes de guerre.

Comme l'éléphant d'Afrique, l'Africain n'oublie jamais..

Pour creuser le sujet :
Focus de Solidarité&progrès

 

 


Et aussi:

Publié dans fresh news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article