Rendre des comptes

Publié le par saddamne

Guerre contre la terreur: exigeons la vérité!Photo PE
  Brett Solomon - Avaaz.org (avaaz@avaaz.org)
 
 

 
Exigeons des responsables qu'ils rendent des comptes. Signez la pétition pour une commission d'enquête indépendante sur la «guerre contre la terreur» de Bush.
Cette semaine, le Sénat des États-Unis tente pour la première fois d’établir une commission d’enquête indépendante sur la Guerre contre la terreur menée par Bush – une commission qui souhaite faire la lumière sur la torture, les détentions, les écoutes et les transferts illégaux dans des prisons secrètes partout dans le monde.

C’est un événement d’une importance capitale, mais comme on pouvait s’y attendre, il existe des intérêts puissants – et inquiets – qui veulent tuer dans l’œuf cette initiative. Une commission d’enquête est essentielle pour lever le voile sur huit ans de dissimulations, pour demander des comptes aux responsables et pour empêcher que de telles injustices se reproduisent un jour.

Cette Commission signalerait avec force que les États-Unis veulent réparer les torts faits aux droits de l’homme sous le règne de Bush. Mais sans une expression massive de soutien aux États-Unis et ailleurs dans le monde, les courageux sénateurs américains risquent de ne pas avoir le nombre de voix nécessaires à l’établissement de cette commission.

Signez la pétition – elle sera présentée à la Commission judiciaire du Sénat avant que celle-ci ne prenne cette décision cette semaine – et elle aidera à lancer une véritable enquête:

http://www.avaaz.org/fr/end_the_war_on_terror
 


Après huit terribles années, cette campagne pour la justice a beaucoup à révéler. L’audience de cette semaine marquera le début d’un processus qui durera toute l’année 2009, et au fur et à mesure que cette pétition s’allongera, nos voix seront transmises aux décideurs chaque fois que cela sera possible. Mais tout dépendra d’une Commission d’enquête solide et inébranlable – qui ne mettra pas seulement fin à l’impunité, mais qui veillera à ce que les enlèvements, les morts et les disparitions de Guantanamo ne se reproduisent jamais. Mais fait inquiétant, la « Guerre contre la terreur » n’est pas terminée.

La semaine dernière, le ministère de la justice d’Obama a fait valoir, comme il le faisait du temps de Bush, que les prisonniers détenus dans les locaux des États-Unis à Bagram, en Afghanistan, n’ont pas, sur le plan juridique, le droit de remettre en cause leur détention. Par ailleurs, il a été annoncé séparément que le seul « ennemi combattant » restant sur le sol américain allait enfin être jugé par un tribunal civil des États-Unis.

Ces décisions contradictoires révèlent une Administration qui n’est pas encore sûre de la voie à suivre. Le moment est désormais venu d’imposer des limites grâce à une commission bipartite qui mettra le passé derrière nous et donnera à un gouvernement prend à coeur les droits de l’homme les moyens d’agir en rejetant une fois pour toutes la torture, en refusant les détentions arbitraires et en défendant l’État de droit dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme et de toutes ses entreprises mondiales:

http://www.avaaz.org/fr/end_the_war_on_terror
 


Tant que les mauvaises actions des années Bush sont gardées secrètes et que ces pratiques restent inexpliquées ou en vigueur, la méfiance et la violence entre les nations continueront de grandir. Plantons les semences de l’espoir et partageons notre engagement en lisant cette page sombre de l’histoire avant de la tourner.

Gardons espoir,

Brett, Alice, Pascal, Ricken, Paula, Ben, Graziela, Paul, Iain, Milena, Véronique et toute l’équipe d’Avaaz.
   

Publié dans general news

Commenter cet article