Plaidoyer pour Zeynel Cekici

Publié le par maussad

Zeynel Cekici,
directeur de publication de AlterInfo, agence d’information associative, est accusé d'anti-sémitisme (?).


" J’adresse ce texte comme un témoignage personnel au tribunal correctionnel de Mulhouse où je n’ai pas pu me rendre pour des raisons indépendantes de ma volonté.
Je le fais publier sur tous les sites Internet, dans tous les médias français et internationaux qui voudront bien le reprendre.
J’appelle tous les lecteurs de ce texte à exprimer leur solidarité avec Zeynel Cekici et avc le site Alterinfo qu’il anime au service de la démocratie française ".

Abdellah Ouahhabi
18, avenue du succès
94210 La Varenne Saint-Hilaire.
Profession : réalisateur et producteur de télévision ; journaliste.
Âge : 63 ans.
Marié, un enfant.
Nationalité : française.



" Zeynel Cekici est un français d’origine turque.
Il est un musulman convaincu.
Il est le directeur de publication d’un site très important pour les Français de culte musulman.

Ce jeudi 19 février 2009, la justice correctionnelle de Mulhouse doit statuer sur une accusation de culpabilité pour le chef d’accusation d’ « antisémitisme » ou encore d’ « incitation à la haine raciale ».
Motif, le site à reproduit un article disponible depuis plusieurs années sur le Net et relatif à l’origine d’une peuplade partiellement convertie au judaïsme, au Moyen-Orient. Il cite notamment les Khazars.

1 /
Cet article n’était pas une nouveauté sur Intenet. Cekici n’en était pas l’auteur. Cet article n’était pas très scientifique. Mais il comportait beaucoup d’éléments réels. Est-ce une raison suffisante pour de façon inattendue brandir le glaive de la justice contre le site Alterinfo et traîner devant un tribunal son directeur de publication ?

La réponse, la seule réponse raisonnable est non.

Le Net est un domaine où s’expriment des points de vue très différents. Beaucoup sont très contestables. Beaucoup sont désagréables et choquent la morale, parfois sont limite légaux. Mais la loi dans sa profonde mansuétude et établissant une hiérarchie entre nos valeurs républicaines, a décidé de favoriser la liberté d’expression, la liberté de conscience, des vleurs essentielles et fondatrices de notre démocratie… sauf quand il y a une évidente volonté de monter les Français les uns contre les autres en attisant la haine raciale de manière militante.
Est-ce le cas de l’article repris par le site Alterinfo ?
Non, ce n’est pas le cas.

On a le droit de dire des conneries, sur la météo, sur les OGM ou sur les capacités d’intégration des immigrés,… sans pour autant que cela soit répréhensible. A fortiori, on a le droit de se tromper, on a le droit de reproduire des réflexions qui ne sont pas totalement fondées scientifiquement.
Sinon, il faudrait interdire tous les sites de divinations, tous les sites sur les martiens, tous les sites sur la fin du monde, etc., etc., etc.

Et si le but de cet article était d’inciter à la haine raciale, pourquoi cette publication n’a-t-elle pas été sanctionnée bien avant, lors de ses précédentes reproductions sur le Net français ?
En fait, c’est un article bénin, qui n’a jamais attiré l’attention des magistrats. Et il continue de circuler sur le Net. Alors, pourquoi s’en servir comme prétexte contre Zeyne Cekici ?


2 /
Cekici en tant que français d’origine Turc n’est pas et ne peut pas être antisémite : la Turquie, depuis des siècles à été un foyer de tolérance religieuse et Les Juifs y ont toujours trouvé un refuge contre les pogroms de l’Europe occidentale. Et Cekici, sous cet angle est un vrai Turc : tolérant, ouvert.

3 /
Zeynel Cekici est un musulman modéré. Il n’est pas un pratiquant rigoureux. Et il sait en tant que musulman que cette religion, à la différence des cultes qui ont prôné la vengeance contre le « déicide », n’a jamais été antisémite.
D’abord, l’Islam ne reconnaît le déicide parce que pur l’Islam Jésus n’est pas d’essence divine mais d’essence humaine.
Ensuite, l’Islam est la religion parue parmi les peuplades arabes de la presqu’île arabique : ce sont des peuples sémitiques ; ils ne peuvent pas être antisémites ! Par ailleurs, une lecture attentive de l’histoire monte que les Juifs, sous-peuplade sémitique eux aussi, n’ont jamais souffert de pogroms en terre d’Islam. Ce sont les Romains, et les Perses, bien avant les Musulmans qui ont sévi contre les royaumes antiques de Judée et dispersé les Juifs.
Au contraire, l’Islam a recommandé la protection des religions du livre et de leurs pratiquants ; le Coran stipule : « vous avez votre religion et nous avons la nôtre ».
Bon Musulman, Zeynel Cekici sait tout cela et pour cette raison, il lui était interdit, au nom des principes les plus sacrés pour lui, de développer des thèses antisémite ou anti-juives.

4 /
Sous la direction de Zeynel Cekici, le site Alterinfo reproduits des articles très différents.
Par exemple, il reproduit des articles de ma plume alors que je suis notoirement un athée. Je rappelle que Cekici est un Musulman profondément croyant.
Dans le site Alterinfo, on trouve des thèses économiques, politiques, scientifiques très différentes. Il diffuse une très grande quantité d’informations et une information très diversifiée. Plus diversifiée en tout cas que celle d’un journal normal comme Le Monde ou Le Figaro ou Libération. On y trouve vraiment des opinions très différentes.

Le site Alterinfo est en soi une expérience très originale de démocratie riche et sans contrainte. Une démocratie qui respecte cependant les principes fondamentaux de la République française.

Ce site répond au besoin de gens peu argentés d’avoir gratuitement une information normalement réservée à un public averti. Ce public doit par la suite faire le tri des informations et leur accorder un critère de pertinence personnel.

En toute honnêteté, on ne peut donc pas considérer que l’article incriminé reflète l’opinion personnelle de Zeynel Cekici. En publiant cet article, Zeynel Cekici a répondu à sa politique éditoriale qui consiste à publier des textes divers dans leur contenu, leur volume, leur thème, les opinions reflétées. Il a respecté et traduit en acte la démocratie moderne qu’est Internet.

Sanctionner cette réalité universelle d’Internet, c’est revenir plusieurs décennies en arrière. Ce serait rétrograde.

5 /
Les raisons profondes qui animent les procédures judiciaires à répétition auxquelles est soumis le site Alterinfo et son directeur de publication semblent se trouver dans la critique de la politique de l’État d’Israël, dans la contestation des fondements juridiques d’Israël, c’est-à-dire dans la critique de l’idéologie sioniste et de la Constitution de cet État.

Mais là, il faut être très attentif !

Premièrement, il faut bien comprendre que l’État d’Israël ne regroupe pas tous les Juifs de la planète. Loin, très loin de là ! Tous les Juifs du monde ne sont pas sionistes au point de tous aller vivre en Israël.

Deuxièmement, le propre de certaines idéologies totalitaires est de s’identifier à un peuple à une ethnie entière : le fascisme s’identifiait au peuple italien de la Rome antique ; le nazisme s’identifiait à tous les peuples germaniques ; le pétainisme s’identifiait au peuple français et à ses « vraies valeurs », etc.
De la même manière, le sionisme s’identifie à tous les Juifs d’Israël, voire à tous les Juifs du Monde. La réalité est autre : le sionisme ne fait l’unanimité ni en Israël, ni parmi les Juifs de France, ni parmi la diaspora juive à travers le monde. Et ni aujourd’hui, ni dans le passé.

De plus la nature du sionisme est de toute évidence dans son essence contraire à nos valeurs républicaines ; il est contraire aux valeurs de tous les États démocratiques occidentaux : il distingue les citoyens d’Israël en fonction de leur religion et/ou de leur origine raciale ou ethnique. Des chercheurs israéliens comme Sands, de l’université de Tel-Aviv (il a fait des études supérieures à l’École Pratique des Hautes Études à Paris) le soulignent et admettent que cela empêche leur pays de devenir un pays démocratique.
Or cette ségrégation raciale est le fondement du sionisme et de l’État d’Israël.

Pour toutes ces raisons, critiquer Israël ou le sionisme n’est pas et n’a jamais été une attitude antisémite en général ou plu particulièrement anti-juive.

Oui, le site Alterinfo critique le sionisme et les crimes de guerre constatés par les organes compétents de l’ONU, y compris par le Secrétaire Général. Cela ne doit pas servir de prétexte pour faire des amalgames et traiter le site Alterinfo de site antisémite ou anti-juif.

Prendre le prétexte de la reprise d’un vieil article particulier du Net, peut-être fumeux mais jamais antisémite, jamais antijuif, pour accuser le directeur de publication devient un acte politique en direction de toute une frange de l’opinion publique française pour l’intimider.

Le gouvernement français et la justice française veulent-ils imposer par la violence d’État la soumission de la population française à des valeurs étrangères contraires aux valeurs républicaines ?

6 /
La condamnation de Zeynel Cekici dans cette affaire correspondrait à une réalité très grave : le soutien effréné, certainement affairiste au plan international, le soutien à l’État d’Israël et à son idéologie officielle, le sionisme, commencerait à déteindre sur la France en supplantant des valeurs françaises, républicaine de liberté, d’égalité, de fraternité par des valeurs importées de l’étranger de ségrégation, de dictature, de violence d’État.

Ce serait ouvrir la porte à une France qui n’a pu exister qu’aux moments les plus sombres d notre histoire. Ce serait éteindre les feux que la France a allumé dans le monde depuis le Siècle des Lumières et qu’elle a concrétisé par sa déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

7 /
La présente procédure devant la justice correctionnelle fait suite à une première condamnation devant la justice civile. Les promoteurs de ces actions agissent de manière habile et concertée.
Ce sont des supporters déclarés du sionisme. En d’autres termes, ils visent à museler l’opinion française, à la soumettre par des procédures insistantes et répétées à un glissement vers des positions idéologiques rétrogrades.
La Shoah, l’accusation d’antisémitisme ne peuvent devenir « une technique » ou « un truc » pour bloquer les adversaires lorsque l’on manque d’arguments.

On a récemment vu le ministre des affaires étrangères accuser à mots à peine dissimulés l’écrivain et journaliste, Pierre Péan, d’antisémite. Le ministre manquait d’arguments pour nier les accusations de celui-ci dans son dernier livre.
Il est à noter que la revue hebdomadaire, Mariane, dont le directeur de publication est Kohen, un Juif, a fait publier deux réponses à ces procédés – un éditorial et un article de première – titrés respectivement : « Kouchner n’avait pas le droit » et « affaire Kouchner : LA CONTRE-ATTAQUE HONTEUSE ».

La justice française républicaine ne doit pas se prêter à ces procédés. Elle ne peut pas être dupe du rôle que veulent lui faire jouer certaines officines idéologiques au service de l’étranger.
J’affirme cela en totale fraternité avec nos concitoyens de culte juif et d’origine juive.

J’adresse ce texte comme un témoignage personnel au tribunal correctionnel de Mulhouse où je n’ai pas pu me rendre pour des raisons indépendantes de ma volonté.
Je le fais publier sur tous les sites Internet, dans tous les médias français et internationaux qui voudront bien le reprendre.
J’appelle tous les lecteurs de ce texte à exprimer leur solidarité avec Zeynel Cekici et avc le site Alterinfo qu’il anime au service de la démocratie française ".


Et bien entendu..

Bientôt la France ne sera plus française et les Français n'auront plus le droit de dire ce qu'ils pensent de la pieuvre Sioniste qui tisse sa toile sur le monde. Et nous faisons bien le distingo entre Sionisme et Judaïsme. Le premier étant le fléau du second.

 

Ci-dessous l'article de Zeynel CEKICI que nous soutenons, bien entendu.

 

 

Alter Info, une menace de mort de trop !


Alter Info : la menace de mort de trop


" Bonsoir à tous,

 

 Voici le message de ce matin envoyé dont l’émail d’envoi est le suivant : JOHN BURNER [johnburner@hotmail.com] Voici le contenu destiné au rédacteur du site (c’est le titre du message) :

""espèce de grosse merde, méfies toi ,tu finiras comme Saddam hussein. Les sionistes que tu attaques sont trop fort pour toi,tu fais pas le poids alors soit tu arrêtes soit tu le regretteras!!’’

 

Rappelez-vous de l’affaire Redecker et de ses conséquences ? Est-ce que la justice va faire autant de zèle sur une affaire similaire ? Puisque qu’il en va de notre liberté d’expression et que Redecker en insultant le Prophète des musulmans, a été érigé en ‘’héraut défenseur de notre liberté d’expression perdue…’’ D’ailleurs cette affaire Redecker est aussi une de nos priorités dans la couverture des phénomènes d'islamophobies devenu quasi institutionnels et que nous ne lâcherons pas. Parce qu’elle n’a toujours pas dévoilé tous ses secrets. Quoi qu’il en soit nous ne préjugeons pas de la justice de ce pays, mais nous verrons où cela va nous mener. Gageons seulement que certains de nos doutes soient infondées.

 

 

Les deux articles en cause sont

 


L’article ci dessus donné en lien (cliquez sur le titre pour le lire) a été repris par le magasine ‘’L’arche’’ dans son N° de novembre 2006 /parution n° 583.

Le mensuel du ‘’Judaïsme français’’ (c’est le slogan du journal communautaire).Leur siège est au 39, rue Broca à Paris. Ils ont repris notre article sans notre autorisation, mais en plus pour le dénoncer. L’article dans lequel ce trouve les accusations portées par ce mensuel est titré ‘’ le mythe du complots’’ et sur sept pages, plus une photo de la page d’accueil de notre site. Quel est le sens de cette démarche ?


Mais la menace ne doit pas venir du mensuel ‘’L’arche’’, mais plus à cause de deux articles en particulier et notre travail en général.

Voici l’article dont nous pensons à l’origine du courroux sioniste :
 

 

Puisque dans leur menace de mort explicite, ils font allusion à la fin de notre directeur comme Saddam Hussein.

L’article devait être traduit en
arabe et en anglais. Par un de nos amis de Tlaxcala, on ne sait s'il a été traduit ou pas, un site de la résistance Irakienne donne cet article en lien actif, est cela qui a déplu ? On ne sait pas trop. Mais la Justice le saura sans doute mieux que nous, même si nous pensons que ce soit bien l’article à l’origine du contenu inhabituel du courriel et de la menace de mort explicite.

  

Aujourd’hui, le responsable de ce site a reçu des menaces inhabituelles. En temps ordinaire, nous ne prenons pas ce genre de menace au sérieux. Mais une plainte sera tout de même déposée auprès du Procureur de Mulhouse, dont notre association dépend.

 

La raison en est simple, il semblerait que cette fois, deux des articles écrits par notre directeur de publication aient déplu à nos amis sionistes. Parce que la menace précise bien d’arrêter d’attaquer le sionisme et qu’il ne ferait pas le poids. Dans cette menace de mort, il lui réserve le même sort qu’au Président Saddam. Cela aussi est dû au dernier article écrit par M. CEKICI Zeynel, notre directeur de publication.


Bonne lecture à tous et bon courage dans la lutte !

Webmestre Alter Info

Source1, Source2



Et encore..


Et toujours..

inv
Notes :
La Mairie du 17eme censure les enfants serbes du Kosovo ? Faisons entendre notre voix !


La Mairie du 17ème arrondissement de Paris nous a notifié avant hier, mardi 17 février, qu'elle annulait, de manière unilatérale et sans préavis, l'exposition de dessins des enfants du Kosovo qui se tenait du 16 au 28 février 2009 dans le hall de cette luxueuse mairie parisienne. Les dessins ont froidement été enlevés des présentoirs hier après midi. Le motif invoqué ? Ce n'est pas une exposition humanitaire mais politique ! La Mairie en veut pour preuve que l'association « Vérité et Justice » coorganisatrice de l'évènement a osé éditer, en 2003, un livre de Slobodan Milosevic !

Mais quelle est la relation entre l'édition d'un livre il y a plusieurs années et une exposition aujourd'hui de dessins d'enfants, quand bien même ces enfants seraient serbes… ?

Ces dessins montrent les destructions et les massacres auxquels des enfants ont assisté durant le mois de mars 2004, alors que de véritables pogroms ensanglantaient la région. Ils traduisent leurs peurs et leur traumatisme. Rien de politique ici, que de l'humain tourmenté. Mme Kulster, Maire du 17eme arrondissement, a donc pris sous un fallacieux prétexte cette décision inique de censurer la réalité qu'elle ne voulait montrer !

Cette décision confirme une nouvelle fois que la censure s'exerce avec facilité et efficacité dans notre pays, touchant cette fois ci une exposition artistique ! Aujourd'hui en France, un Maire peut censurer sans compte à rendre une exposition de dessins d'enfants !

Pour faire entendre la voix des oubliés du Kosovo appelez la Mairie du 17ème. Avec courtoisie mais fermeté dites ce que vous pensez d'un tel acte d'injustice qui bâillonne le cri des enfants serbes.

L'équipe de « Solidarité Kosovo » et de « Vérité et Justice »

Informations à diffuser :

-----------------------------

Brigitte Kuster, maire du 17eme arrondissement de Paris :
Téléphone : 01 44 69 17 07
Adresse électronique : brigitte.kuster@paris.fr

Cabinet du maire : 01 44 69 17 06

Standard de la mairie : 01 44 69 17 17
inv
source

Publié dans dangerous news

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Abder 30/08/2010 09:33


Alter info présente un visage ambigu et il ne m'étonne pas que certains prétendent qu'il s'agit d'un site géré par des manipulateurs sionistes.