Buffalo crash

Publié le par kicekça

Etats-Unis - Crash de Buffalo : les boîtes noires retrouvéesLes autorités s'attendent à une enquête "longue". Le dernier bilan fait état de 50 morts.
Les équipes de secours ont retrouvé vendredi matin les deux boîtes noires renfermant les données du vol de l'avion qui s'est écrasé jeudi soir dans l'Etat de New York, faisant 50 morts. Selon les autorités, l'enquête sur l'accident "prendra du temps", mais le FBI a d'ores et déjà indiqué vendredi que l'hypothèse d'un attentat était écartée. "Nous chercherons vraiment tout ce qui est susceptible d'avoir causé l'accident", explique le National Transportation Safety Board. L'appareil, un Bombardier Dash 8-400 de Continental Airlines affrété par Colgan Air, en provenance de l'aéroport new-yorkais de Newark, s'est écrasé à 22H20 (4h20, heure de Paris, vendredi matin) dans la ville de Clarence Center. Il s'est aussitôt transformé en boule de feu, cinq minutes environ avant son atterrissage prévu à Buffalo, dans le nord de l'Etat de New York. II s'est ensuite crashé sur une maison. Les 48 personnes à bord sont mortes, tout comme deux personnes au sol. Bombardier -un constructeur aéronautique canadien- a dépêché une équipe d'experts sur les lieux du crash et a présenté ses condoléances.

D'après agences

Et pourtant...on ne peut s'empêcher de se rappeler du 9/11!


Quelles sont les véritables raisons de l'effondrement des bâtiments du World Trade Center (WTC) ?

Steven Jones se prononce ouvertement en faveur de la théorie de la démolition contrôlée pour expliquer l’effondrement du WTC du 11 septembre 2001. En effet, il n’hésite pas à réfuter la version officielle en appuyant sa thèse sur des preuves visuelles et des expériences qu’il a lui-même réalisées avec ses anciens élèves. La présence inexpliquée de métal fondu au World Trade Center l’a déconcerté. Il a ainsi remis en question tous les rapports publiés par le gouvernement nord-américain.

Suite à ses travaux de recherche largement controversés, il a été congédié avec solde début septembre 2006 de la Brigham Young University (principale université de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours – les Mormons) où il enseignait la physique. De plus, tous les résultats de ses recherches qu’il publiait sur le site de l’université ne sont plus accessibles publiquement.

Cet article a subi d’importantes modifications et a été révisé à trois reprises par le rédacteur en chef du Journal of 9/11 Studies, Kevin Ryan.

La publication d’une version antérieure a été autorisée dans un volume édité par David Ray Griffin et Peter Dale Scott, 11/09 and The American Empire: Intellectuals Speak Out, Northhampton, MA:

Lien de la publication. Il est publié ici avec l'aimable autorisation des rédacteurs. Des traductions antérieures sont disponibles.

En Español :« ¿Por qué se derrumbaron realmente los edificios del WTC? »

En Japonais.
Résumé

Dans cet article, je demande une enquête sérieuse sur l’hypothèse selon laquelle l’écroulement du WTC 7 et des tours jumelles s’explique non pas uniquement par les dommages engendrés par les impacts et l'incendie mais par l'utilisation de charges coupantes placées au préalable. Je prends en compte les rapports officiels de la FEMA (Federal Emergency Management Agency, [Ndt : Agence fédérale pour la gestion des situations d’urgence], du NIST (National Institute of Standards and Technology), [Ndt : Institut national américain des normes et de la technologie] et de la Commission du 11 septembre qui considèrent que l'écroulement des trois bâtiments est seulement dû à l'incendie et aux dommages engendrés par les impacts. Je détiens également les preuves d'une hypothèse de démolition contrôlée, suggérée par les données disponibles, qui peuvent être testées scientifiquement, et qui n'ont été analysées dans aucun rapport financé par le gouvernement américain jusqu'à présent.

Vidéo Loose change: (en français)
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=audioVideo&itemID=125

Source, suite et autres détails..

"9/11 : press for Truth", ou la quête de vérité des "Jerseys Girls", ce groupe de veuves du 11 septembre 2001 qui ont finit par contraindre l'administration Bush à créer la Commission d'Enquête 9/11 plus de 400 jours après les attaques...
On y découvre le degré de mensonge, de manipulation et de rétention de l'information opéré par une administration poussée dans ses retranchements, ainsi que la façon dont elle a réussi à contrôler le travail de cette commission qui ne répondra pas aux tiers des questions que se posent encore aujourd'hui les familles de victimes.
Basé sur l'extraordinaire travail de collecte des sources médiatiques effectué par Paul Thomson, auteur de la
timeline 9/11 sur cooperativeresearch.org, "9/11 : press for Truth" est l'un des documentaires majeurs de ces cinq dernières années sur les USA de l'après 11 septembre...
(version originale sous-titrée en français)


Press for truth
: un document fondamental!




Au fait, les boîtes noires des avions kamikazes n'ont jamais été retrouvés (?)

Publié dans general news

Commenter cet article