Question critique

Publié le par lupourvous

La guerre d’Irak:
Conçue en Israël ? 

Par STEPHEN J. SNIEGOSKI

traduit de l’anglais (américain) par Jean-François Goulon


 








D
ans un article fleuve paru dans The American Conservative , critiquant les raisons d’une attaque préméditée par les Etats-Unis sur l’Irak, l’historien et vieux routier de la diplomatie, Paul W. Schroeder, y remarque (juste en passant) : "La vraie raison, ainsi que la motivation cachée derrière cette politique, est vraisemblablement : la sécurité d’Israël." Si la sécurité d’Israël, écrit Schroeder, est la véritable motivation américaine pour faire la guerre,
alors, à ma connaissance, cela représenterait quelque chose d’unique dans l’histoire. Il est fréquent, pour les grandes puissances, d’essayer de mener des guerres par procuration en incitant de plus petites puissances à se battre pour leurs intérêts. Pour moi, ce serait le premier exemple où une grande puissance (en fait, une super-puissance) combattrait en tant que mandataire d’un petit pays satellite.[1]

Y a-t-il des preuves qu’Israël et ses partisans aient fait en sorte que les Etats-Unis se battent pour leurs intérêts ?

Pour découvrir les véritables motivations de la guerre projetée contre l’Irak, il faut d’abord se poser cette question : Comment les attaques terroristes du 11 septembre ont-elles pu conduire à planifier cette guerre contre l’Irak, même s’il n’y a aucune preuve que l’Irak ait été impliquée ? Depuis le jour de ces agressions, les néo-conservateurs, essentiellement (mais pas exclusivement) d’origine juive et de conviction sioniste de droite, ont essayé d’utiliser cet évènement pour fomenter une guerre à grande échelle contre le terrorisme islamique, dont les cibles coïncideraient avec les ennemis d’Israël. 

Bien que le terme de néo-conservatisme soit d’un usage assez courant, une brève description de ce groupe peut être utile. De nombreux néo-conservateurs de la première génération étaient d’abord des Démocrates libéraux, voire même des socialistes ou des marxistes, et assez souvent des trotskistes. Ils ont dérivé à droite dans les années 60 et 70 lorsque le Parti Démocrate a glissé vers la gauche anti-guerre de McGovern. Et la préoccupation au sujet d’Israël a pesé lourd dans cette dérive droitière. Ainsi que le politologue  Benjamin Ginsberg l’expose : Lire la suite..

L'armée secrète du Pentagone

 

 


"Le secrétaire à la Défense a une large responsabilité pour recueillir les renseignements provenant de l'étranger", déclare le général William G. Boykin, sous-secrétaire adjoint au Renseignement. Il ajoute: "Rumsfeld a l'intention de diriger certaines missions autrefois confiées à la CIA..."
.

 source

 


Le département de la Défense US a donné vie à une véritable armée secrète. Le "Strategic Support Branch", c'est ainsi qu'elle a été baptisée, est composé de petites unités qui oeuvrent secrètement en Irak, en Afghanistan et dans tout autre pays où le Pentagone le juge nécessaire. Cette force secrète est soumise au seul contrôle du secrétaire à la Défense (...)

Des agents secrets, tout comme des membres des commandos d'élite de l'Oncle Sam, ont été très vite détachés dans cette nouvelle armée secrète qui est exclusivement engagée dans des missions clandestines. Des missions dans des pays étrangers, où même l'ambassadeur US en place doit être tenu dans l'ignorance la plus complète (...)


Publié dans old news

Commenter cet article